Agriculture urbaine Métropole Lille

Valoriser, Encourager et Inciter les citoyens à s'engager dans des programmes d'agriculture en ville déjà existants ou à inventer !

Catégorie : Uncategorized (page 1 of 2)

La Ferme urbaine du Trichon : un projet innovant en plein coeur de Roubaix

La première chose qui frappe quand on arrive sur le lieu, c’est un sentiment d’espace …. et pourtant, on est bien dans un quartier au coeur de Roubaix !

La Ferme Urbaine du Trichon s’est construite en plusieurs étapes et a devant elle un bel avenir auquel vous pouvez aussi contribuer !

Fichier 29-06-2017 21 18 35

Tout commence avec la Coopérative Baraka qui ouvre ses portes en 2012. Le bâtiment bioclimatique est en bois et paille, et héberge un restaurant (où l’on mange très bien d’ailleurs ;-)) ainsi que des salles de séminaires. Régulièrement, des rencontres débats sont également organisés dans cet endroit où l’on se sent bien !

En 2015, la Coopérative Baraka signe avec la ville de Roubaix une convention d’occupation transitoire du parking désaffecté qui lui fait face. L’idée est d’installer une petite terrasse commerciale et de lancer un jardin partagé avec le quartier. En 10 mois, une quarantaine d’habitants transforment petit à petit, chaque vendredi, cet ancien parking en ferme urbaine.

 

 

Avec des espaces de jardins partagés entourés de palettes, des toilettes sèches, des bacs à compost ou encore des systèmes de récupération de pluie, on comprend vite ici que l’on est sur un espace faisant appel à l’ingéniosité des habitants/fermiers urbains, dans une démarche de récupération et de ré-emploi de matériaux disponibles .

 

 

Ce qui est intéressant, c’est que la dynamique à l’œuvre sur le jardin partagé donne des idées et des envies collectives. Au delà des 3 000m2 du parking désaffecté, pourquoi ne pas imaginer une ferme urbaine sur les 6 000m2 de la friche contigue et même dans les locaux voisins que l’Université de Lille vient d’abandonner?

C’est là qu’un monde des possibles s’ouvre pour une ferme urbaine particulièrement innovante et véritable laboratoire des solutions de demain !

Pour visualiser l’espace potentiellement disponible voici une vue d’en haut des différents espaces …..y’a de quoi faire, non?

Ferme du trichon

Vous le voyez, le projet est en pleine élaboration et toutes les bonnes volontés et initiatives sont les bienvenues.

D’ailleurs, profitez de la fête organisée sur le site, ce dimanche 2 juillet, pour échanger avec les fermiers urbains du Trichon et pourquoi pas, venir vous aussi apporter vos idées et votre énergie à ce projet plein d’avenir ! 

Rendez-vous entre 11 et 18 heures, Dimanche 2 juillet, 20 rue de Sébastopol, à Roubaix !

Reconnecter les enfants à la nature grâce aux Petits Radis !

L’agriculture urbaine, c’est pour tout le monde …. à commencer par les enfants, non?

 

 

Depuis quelques années, les écoles doivent avoir des petits potagers permettant d’animer des ateliers découverte avec les enfants mais saviez vous qu’une initiative originaire de la métropole lilloise avait pour objet de sensibiliser les enfants à la nature et aux plantes, leur permettant de réinvestir votre potager? Découvrez au travers de cette interview de Karina, co créatrice des Petits Radis, ce nouveau concept!

Pour l’avoir testé, il faut reconnaitre que c’est très bien fait : pédagogique, ludique et toujours plein de surprises qui permettent aux enfants de garder leur intérêt dans le potager.

 

En quoi consiste votre projet et que proposez-vous dans vos boites « KITKIPOUSS » ?

Nous proposons chaque mois des nouveaux légumes à faire pousser, sous formes de plants et de graines. Les fiches pédagogiques qui les accompagnent permettent de donner des conseils simples aux enfants (et leurs parents 😉) pour apprendre pas à pas à faire pousser leur petit potager. Et pour rendre plus ludique le potager, les enfants découvrent chaque mois une surprise.

Kitkipouss Eve la feve et Claudette la ciboulette

Comment les enfants accueillent ils vos coffrets ?

Nous mettons du cœur à créer un univers qui a l’air de plaire aux enfants (et à leurs parents). Nous nous rendons compte au fur et à mesure de l’avancement du projet qu’ils prennent un réel plaisir à mettre les mains dans la terre, et que le KITKIPOUSS permet de créer du lien : entre les enfants et leurs parents, entre les filleuls et les parrains/marraines, entre les enfants et les grands parents, entre les neveux et les oncles et tantes (encore plus lorsqu’ils sont loin).

Pour la petite anecdote, Jules, Petit Radis depuis le début de l’aventure, est parti en vacances d’été avec Huguette sa courgette 😉

 

A votre avis, pourquoi les parents abonnent leurs enfants ?

Je sens qu’il y a un besoin de reconnexion à la terre et de déconnexion des écrans. Malheureusement la vie urbaine et la vitesse à laquelle nous vivons nos journées nous ont un peu déconnecté de tout ça, et on a un peu oublié la magie de la nature. L’abonnement au Kitkipouss permet de redonner du lien entre ce qu’on mange et comment ça pousse, et de revaloriser le potentiel de la terre aux yeux des enfants. C’est aussi un moyen pour les parents de montrer à leurs enfants comment faire, pas à pas, de façon simple et ludique. C’est du coup une bonne occasion pour eux de réaliser une activité avec eux.

Pour les Grands Parents, c’est une façon de garder cette idée de transmission intergénérationnelle, même en étant loin.

Clemence10

Faut-il beaucoup de place pour planter les différents produits, tous les mois ?

Il faut au moins un balcon mais nous recommandons fortement à ceux qui n’auraient pas d’espace extérieur d’aller trouver un coin dans un jardin partagé 🙂 (  et pour cela, notre carte des initiatives sur la métropole peut vous aider ! NDLR) . Nous faisons en sorte de proposer un programme pour toute l’année, qui tienne sur une surface réduite. Je teste moi-même sur un balcon. Le KITKIPOUSS, c’est avant tout un moyen pédagogique pour découvrir la magie de voir une plante pousser.

 

Pour en savoir plus : https://lespetitsradis.fr/

ou sur Facebook : https://www.facebook.com/lespetitsradis/

Quand la permaculture s’installe à Bondues !

Ce qui frappe, lorsque l’on arrive à la Permagora de Bondues, c’est à la fois l’espace mais aussi le bien être qui se dégage du lieu.

Sur une surface d’environ 1,7 hectare, à deux pas du centre ville, on a ici un magnifique lieu d’apprentissage et d’échanges autour de la permaculture.

 

 

Cet espace est né en novembre 2015, suite à un appel à projet lancé par la mairie de Bondues.

Aussi, quand on demande au maire Patrick Delebarre ce qui l’a motivé pour mettre en place un tel lieu, il vous explique simplement « qu’il est important que chaque commune de la métropole puisse développer de telles initiatives, en lien avec sa propre histoire ». Sur Bondues, on retrouve encore des espaces de campagne et un peu de maraichage. Et dans une volonté de mettre en avant le sens du partage, de valoriser la biodiversité et de mettre en place des actions pour « mieux se nourrir », le Maire et son conseil municipal ont donc lancé un appel à projet ….. et voilà comment est né ce très beau lieu d’échanges.

C’est le collectif « Ici on sème » qui pilote ce projet entourée d’une équipe (très sympa) d’une dizaine de bénévoles motivés.

 

Ce lieu est d’autant plus intéressant qu’il a un côté expérimental. Ainsi, vous retrouverez sur le site différentes techniques de travail de sol : labour classique, couverture avec bâche, BRF, à la grelinette,…. Des engrais verts ont été plantés en fin de saison l’an passé, pour enrichir naturellement les sols.

Une variété ancienne de seigle a été récoltée pour être partagée avec un boulanger du coin !

Des parcelles potagères viennent rythmer l’espace avec également des arbustes et des arbres fruitiers en devenir, pour une belle forêt nourricière (pommiers, poiriers, cerisiers, noisetiers…) d’ici quelques années. Une petite mare ainsi que des animaux (très prochainement de retour!) sont présents sur le site, créant ainsi tout un écosystème propice au développement de tous ces végétaux.

Une parcelle a également été réservée pour de l’écopaturage !

 

Quant au profil des personnes participant à la vie du lieu, on retrouve aussi bien des retraités que des étudiants ou encore des actifs intéressés par la permaculture…..de nombreuses personnes se croisent ici et c’est aussi en cela que le lieu est chaleureux et particulièrement accueillant. D’ailleurs, si vous souhaitez leur donner un coup de main, vous êtes les bienvenues !

Vous vous en doutez, aucun pesticide n’est utilisé! Ce sont plutôt des associations judicieuses de plantes et autres engrais verts qui vont permettre à toute cette nature de se développer harmonieusement.

 

 

Au-delà du partage des connaissances avec tous les visiteurs, des groupes scolaires viennent parfois sur le lieu et c’est essentiel de pouvoir montrer concrètement à des enfants comment poussent les fruits et légumes qu’ils peuvent avoir l’habitude de manger, de rappeler l’importance des saisons ou encore que l’on peut mener à bien, ensemble, des projets d’envergure !

Aussi, j’espère qu’à travers cette courte présentation du lieu, vous aurez la curiosité de vous y rendre prochainement et d’ailleurs, ce dimanche 14 mai, on y fête le printemps entre 10H30 et 17.00 donc ….. allez-y et nous comptons sur vous pour nous raconter ce que vous avez pensé de cet espace si enthousiasmant !

Adresse : Ferme de l’Hôtel – 37 Rue René d’Hespel, 59910 Bondues

Sinon, sur notre carte !

Copyright des photos : Simon Boulin / Blandine Lefebvre

« Older posts